Itinéraire d’un vielliste au 16ème siècle

peinture d'un vielliste Dansez Renaissance  Label COM

Itinéraire d’un vielliste à roue au 16esiècle

Musiques à danser de la Renaissance

  • Artiste : Compagnie Outre Mesure / direction Robin Joly
  • Titre : Itinéraire d’un Vielliste à roue au 16e siècle
  • Thème : Musiques à danser de la Renaissance
  • Label : Label COM
  • Collection : Dansez Renaissance…, 3ème volume
  • Référence : COMdr03
  • Distributeur : Compagnie Outre Mesure
  • Disque (simple album) enregistré en novembre 2006 au Château de Goulaine
  • Date de sortie : 26/06/2008 à la chapelle Saint Thomas d’Aquin à Paris

La Compagnie Outre Mesure est une compagnie chorégraphique et musicale qui organise des bals Renaissance et poursuit ses activités pédagogiques. Elle ne dissocie pas la danse de la musique. Aussi ses disques (celui-ci est le troisième) donnent-ils des fourmis dans les jambes et, dans leur notice comportent ils les indications des pas et gestes, comme si, dans cinq siècles, un disque de tango ou de rock était flanque du descriptif des pas et des mouvements de bras. Ce répertoire appelle trois lectures la première a trait à l’histoire de la danse et la deuxième a l’histoire sociale, la troisième touche à l’apparition progressive de l’instrument à partir de l’idiome vocal. Le choix des pièces l’explicite avec agilité. L’aspect fonctionnel des danses écarte, chez les musiciens la volonté de faire de l’art. Le paradoxe est que ces contraintes musicales et un artisanat assumé créent une poétique, comme si elles faisaient écho à la poésie de l’exactitude professée par Paul Valéry. Avec une vielle à roue principale, les sonorités sont droites et franches, tandis que l’élan rythmique crée une joie communicative Frank Langois [Le Monde de la Musique, mai 2008]

Présentation

Si les mélodies des « musiques traditionnelles » émanent des milieux populaires, les propositions d’arrangements, qui concernent les partitions d’aujourd’hui comme celles de la Renaissance, sont quant à elles bel et bien savantes. Ce voyage musical dans l’Europe des 15e au 18e siècles vous emmènera donc vers un répertoire méconnu qui vous semblera pourtant très proche…

Alta, mot latin, peut se traduire de deux manières : d’une part, « haute », sens resté en italien moderne, et d’autre part « quelque chose d’élevé ».

Les musiciens de la fin du Moyen-Âge et de la Renaissance aimaient classer les instruments en deux familles : les hauts et les bas. Les premiers sont destinés à être joués à l’extérieur car ils sonnent fort. Les autres, sonnant plus doux, convenaient plutôt aux intérieurs.

A cette même époque, une multitude de documents (tableaux, estampes, partitions …) témoignent de cette tradition instrumentale. En général, c’est une association de trois hauts instruments de la famille des anches (cornemuses, hautbois ou bassons) et/ou des embouchures (cornets, sacqueboutes ou trompettes).

Au cours des 16e et 17e siècles, les bandes de hautbois se sont multipliées et ont connu un réel succès auprès de nos Rois ; car selon eux, en plus de donner un ton solennel, elles symbolisaient la puissance et la noblesse. Créée par François 1er, la « Grande Ecurie du Roi » atteindra son apogée sous le règne de Louis 14.

La Compagnie Outre Mesure propose avec son disque Bal au Château de Chambord, Concert Alta de redécouvrir l’évolution de cette tradition instrumentale qui débute au XVe siècle par l’association de trois instruments pour arriver jusqu’à douze. De plus, nous avons associé plusieurs percussions, qui n’étaient pas nécessairement présentes en Europe à cette époque, pour leur richesse et complémentarité de timbres surprenante. Ce mélange des genres singularise notre approche dans le paysage des musiques anciennes.

Programme

Chansons et danses récréatives de la Renaissance française

  1. Branle de Poitou, Adrien Le Roy
  2. Branle, Adrien Le Roy
  3. Au joly boys…, Claudin de Sermisy
  4. Quand le grill chante…, chanson du 16e siècle, incertain
  5. Si l’amour est de telle qualité…, Recueil des plus belle et exellentes chansons en forme de voix de ville…
    par Jehan Chardavoine (Beaufort-en-Anjou), 1576,
    imprimeur :Claude Micard (Paris), arrangement : Anne Dumont et Miguel Henry, 2005

6 à 8 : Suite autour de la chanson Puisque vivre…

  • Gaillarde, second livre de cistre, 1564, imprimeurs : Adrien Le Roy & Robert         Ballard (Paris)
  • Gaillarde, Premier livre de danseries, 1571, imprimeur : Pierre Phalèse (Anvers)
  • Chanson, Pierre Sandrin
  • Je suis d’Allemagne…, anonyme du 16e siècle.
  • Branle de Champaigne 6, cinquième livre de danseries, 1557, imprimeur : Pierre Attaingnant (Paris), arrangeur : Claude Gervaise

11 à 12 : Vivray-je toujours en tristesse…, Recueil des plus belle et exellentes chansons en forme de voix de ville… par Jehan Chardavoine (Beaufort-en-Anjou), 1576, imprimeur :Claude Micard (Paris), arrangement : Miguel Henry, 2005

  1. Bassedanse
  2. Retour de bassedanse
  3. Nuit et jour…, Recueil des plus belle et exellentes chansons en forme de voix de ville… par Jehan Chardavoine (Beaufort-en-Anjou), 1576, imprimeur :Claude Micard (Paris), arrangement : Anne Dumont, 2005

14 à 15 : Suite de deux branles simples, Recueil des plus belle et exellentes chansons en forme de voix de ville… par Jehan Chardavoine (Beaufort-en-Anjou), 1576, imprimeur :Claude Micard (Paris), arrangement : Anne Dumont et Miguel Henry, 2005

  1. Je suis au mourir…
  2. Entendez seigneur…
  3. Je veux aimer…, Recueil des plus belle et exellentes chansons en forme de voix de ville… par Jehan Chardavoine (Beaufort-en-Anjou), 1576, imprimeur :Claude Micard (Paris), arrangement : Anne Dumont et Miguel Henry, 2005
  4. La terre naguère glacée…, Recueil des plus belle et exellentes chansons en forme de voix de ville… par Jehan Chardavoine (Beaufort-en-Anjou), 1576, imprimeur :Claude Micard (Paris), arrangement : Anne Dumont et Miguel Henry, 2005
  5. Puisque les yeux…, Recueil des plus belle et exellentes chansons en forme de voix de ville… par Jehan Chardavoine (Beaufort-en-Anjou), 1576, imprimeur :Claude Micard (Paris), arrangement : Anne Dumont, 2005

16 à 17 : Suite de deux rondes, Het derde musyck boexken, 1551, imprimeur : Tielman Susato (Anvers)

  1. Pourquoy
  2. Mon amy

21 à 23 : Suite à partir de Oh douce beauté…, chanson présente dans le répertoire populaire vendéen.

  • Pavane, adaptation de la mélodie : Robin Joly 2005 & arrangement : Pascale Boquet 2005
  • Bassedance, arrangement : Pascale Boquet 2005
  • Retour de Bassedance, arrangement : Pascale Boquet 2005
  • Hélas monsieur…, Recueil des plus belle et exellentes chansons en forme de voix de ville… par Jehan Chardavoine (Beaufort-en-Anjou), 1576, imprimeur :Claude Micard (Paris), arrangement : Anne Dumont et Miguel Henry, 2005

25 à 31 : Deuxième suytte de branles, Septième livre de danseries, 1557,
imprimeur : Pierre Attaingnant (Paris), arrangeur : Etienne Du Tertre

  • Premier branle, Branle simple
  • Branle 2, Branle simple
  • Branle 3, Branle simple
  • Branle 4, Branle double
  • Branle 5, Branle simple
  • Branle 6, Branle simple
  • Branle 7, Branle simple (le Branle 7 est composé de la première partie du premier branle & de la seconde partie du branle 5 mais « minorisé »)
  • Viens m’amie…, Recueil des plus belle et exellentes chansons en forme de voix de ville… par Jehan Chardavoine (Beaufort-en-Anjou), 1576, imprimeur : Claude Micard (Paris)


Compagnons

Direction, conception et réalisation : Robin Joly & Laurent Tixier
Direction artistique de ce disque :
 Pascale Boquet
Prise de son, montage, mixage : Etienne Touret (Sonegam)
Mastering, graphisme & pressage : Xavier Brunetière (Master Lab Systems) & Etienne Touret
Plan de montage, mixage et mastering : Pascale Boquet & plusieurs artistes du disque

Anne Dumont : clavecin & sacqueboute
Isabelle Dumont : violes de gambe
Sylvain Fabre : percussions
Miguel Henry : luth & guiterne
Robin Joly : flûtes à bec & bassons
Laurent Tixier : vielles, chant & sifflement

Les partenaires